Calais, ou la crise de l'hospitalité

Jeudi 19 octobre à 20h30 - Théâtre du Champ au Roy

Table ronde

En plein coeur de l’Europe, un monde parallèle a existé pendant presque dix ans. C’est une ville de 7 000 personnes qui s’est construite et qui a disparu.

Damien Carême, Maire de Grande-Synthe ville de l’agglomération de Dunkerque, a pris la décision avec le soutien de Médecins Sans Frontière, d'ouvrir en 2016 sur son territoire le 1er lieu humanitaire en Europe. Il réclame aujourd’hui, la mise en place d'une véritable politique migratoire globale et la création de structures de transit sur l'ensemble du littoral de la mer du nord de Calais à Grande-Synthe afin d'accueillir provisoirement les réfugiés.

Utopia 56 est une association, lorientaise à l’origine, dont les fondateurs ont refusé l'inacceptable.
Ils ont géré le camp de Grande-Synthe au moment de sa création. Aujourd’hui, l’association est présente à Calais, à Paris, auprès des centres d’accueil et d’orientation pour mobiliser et coordonner des bénévoles pour aider les réfugiés.

Michel Agier est anthropologue, directeur de recherche de classe exceptionnelle à l’Institut de Recherche pour le Développement et Directeur d’Études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Depuis 2000, ses enseignements, recherches et publications se sont orientés vers une Anthropologie des déplacements et des logiques urbaines. Les enquêtes ont porté sur les espaces de regroupement des personnes déplacées, réfugiées et exilées Plus récemment, il s’est intéressé aux situations de transit, de passage ou de fixation des migrants entre Afrique, Proche-Orient et Europe.

À travers un débat croisé, ces trois intervenants s’interrogeront et nous interrogeront sur les raisons qui amènent des centaines de milliers de personnes à se lancer sur les routes de l’exil et sur les conditions humaines nécessaires pour accueillir ces personnes. Comme le dit Damien Carême dans une lettre au Président de la République : « Il est venu l’heure (...) d’organiser un accueil avec le minimum d’hospitalité et de dignité qu’exige la vie de tout être humain. À fortiori dans ce beau pays qui nous/vous a été confié, où constitutionnellement, Tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ».

Table ronde co organisée par le Théâtre du Champ au Roy - le centre d’art GwinZegal - l'association Le Repaire, dans le cadre de l’accueil de l’exposition photographique Ville de Calais

GRATUIT